Le portail de l'accréditation en France
Choisissez votre profil

 
Rechercher un document
FAQ
Accredited EU ETS verifiers according to Regulation (EU) No 600/2012
Organismes accrédités pour le Règlement (UE) No 600/2012

Recherches d’évaluateurs et d’experts. Section Inspection

Recherches d’évaluateurs et d’experts

Section Inspection

La section Inspection vous propose de devenir évaluateur technique pour le Cofrac pour réaliser des évaluations de la conformité en candidatant dans un des domaines techniques suivants :

    Voir le dossier de candidature GEN EVAL FORM 01 et la brochure Évaluateur technique Cofrac sur le site internet.

    Pulvérisateurs agricoles

    Formés au référentiel d’accréditation et qualifiés par la Section Inspection du Cofrac, les évaluateurs techniques interviendront sous la responsabilité d’évaluateurs qualiticiens responsables d’évaluation afin d’évaluer les compétences techniques des organismes d’inspection accrédités ou candidats à l’accréditation pour les contrôles périodiques des pulvérisateurs agricoles.

    Dans le cadre du profil recherché, le candidat devra pouvoir justifier et démontrer que ses compétences et expériences permettent de satisfaire aux points suivants :

    • Connaissances relatives à la technologie et aux caractéristiques techniques des différents types de pulvérisateurs agricoles ;
    • Connaissances et expérience dans l’application du cadre réglementaire relatif au contrôle périodique des pulvérisateurs ;
    • Connaissances et accès au Guide technique du GIP Pulvés pour la réalisation des contrôles des pulvérisateurs ;
    • Expérience significative dans la réalisation des contrôles périodiques des pulvérisateurs ou dans l’accompagnement à la mise en conformité ou la maintenance de ces équipements. A défaut, expérience significative (au moins 4 ans) à un poste à dominante technique dans le domaine des pulvérisateurs agricoles.

    Les candidats doivent également pouvoir apporter la preuve qu’ils ont la possibilité de se tenir informés des évolutions techniques (réglementaires et normatives) dans le domaine.
    Sur le plan des aptitudes personnelles, les candidats doivent faire preuve de rigueur, d’ouverture d’esprit et d’aptitude au travail en équipe. Ils doivent pouvoir communiquer facilement tant à l’écrit (rédaction d’un rapport circonstancié) qu’à l’oral (capacité de questionnement, de reformulation et d’analyse). Une expérience de l’audit sera un atout apprécié.

    Les candidats susceptibles d’être intéressés peuvent, au besoin, contacter Elsa GOARRIN, Responsable d’Accréditation en charge du contrôle des pulvérisateurs agricoles.

    Elsa GOARRIN
    Contact : e-mail
    Tél. : 01.44.68.82.51

    ICPE

    Formés au référentiel d’accréditation et qualifiés par la section Inspection du Cofrac, les évaluateurs techniques interviendront sous la responsabilité d’évaluateurs qualiticiens responsables d’évaluation afin d’évaluer les compétences techniques des organismes d’inspection accrédités ou candidats à l’accréditation pour les contrôles périodique de certaines Installations Classées Pour la Protection de l’Environnement (ICPE) soumises à déclaration.

    Dans le cadre du profil recherché, le candidat devra pouvoir justifier et démontrer que ses compétences et expériences permettent de satisfaire aux points suivants :

    • Expérience significative (au moins 4 ans) à un poste à dominante technique dans le domaine de l’environnement et de la gestion des risques industriels ;
    • Connaissances et expérience dans l’application du cadre réglementaire relatif au contrôle périodique des ICPE soumises à déclaration pour l’ensemble des rubriques concernées de la nomenclature des installations classées ;
    • Connaissances et accès aux instructions émises par le ministère en charge de l’environnement ;
    • Expérience significative dans la réalisation des contrôles périodiques d’ICPE ou dans l’accompagnement à la mise en conformité des installations.

    Les candidats doivent également pouvoir apporter la preuve qu’ils ont la possibilité de se tenir informés des évolutions techniques (réglementaires et normatives) dans le domaine des ICPE.
    Sur le plan des aptitudes personnelles, les candidats doivent faire preuve de rigueur, d’ouverture d’esprit et d’aptitude au travail en équipe. Ils doivent pouvoir communiquer facilement tant à l’écrit (rédaction d’un rapport circonstancié) qu’à l’oral (capacité de questionnement, de reformulation et d’analyse). Une expérience de l’audit sera un atout apprécié.

    Laurent SCHNEIDER
    Contact : e-mail
    Tél. : 01.44.68.87.61

    Compteurs d’eau

    Formés au référentiel d’accréditation et qualifiés par la section Inspection du Cofrac, les évaluateurs techniques interviendront sous la responsabilité d’évaluateurs qualiticiens responsables d’évaluation afin d’évaluer les compétences techniques des organismes d’inspection accrédités ou candidats à l’accréditation réalisant les vérifications périodiques des compteurs d’eau froide et d’eau chaude propre.

    Dans le cadre du profil recherché, le candidat devra pouvoir justifier et démontrer que ses compétences et expériences permettent de satisfaire aux points suivants :

    • Connaissances relatives à la technologie et caractéristiques techniques des compteurs d’eau et aux modalités de mise en œuvre de ces matériels ;
    • Connaissances et expérience du cadre réglementaire et juridique relatif à la vérification périodique des compteurs d’eau ;
    • Connaissances techniques approfondies des équipements de contrôles et d’essais, et des méthodes de vérification des compteurs d’eau ;
    • Connaissances techniques en métrologie ;
    • Expérience d’au moins 2 ans dans la réalisation des vérifications périodiques des compteurs d’eau.

    Les candidats doivent également pouvoir apporter la preuve qu’ils ont la possibilité de se tenir informés des évolutions techniques (réglementaires, normatives…) dans le domaine technique et réglementaire concerné.
    Sur le plan des aptitudes personnelles, les candidats doivent faire preuve de rigueur, d’ouverture d’esprit et d’aptitude au travail en équipe. Ils doivent pouvoir communiquer facilement tant à l’écrit (rédaction d’un rapport circonstancié) qu’à l’oral (capacité de questionnement, de reformulation et d’analyse). Une expérience de l’audit sera un atout complémentaire apprécié.

    Maxime ORZEKOWSKA
    Contact : e-mail
    Tél. : 01.44.68.82.22

    Sécurité ferroviaire

    Formés et qualifiés par la section Inspection, les évaluateurs techniques interviendront sous la responsabilité d’évaluateurs qualiticiens responsables d’évaluations afin d’évaluer les compétences techniques des organismes d’inspection candidats à l’accréditation pour les activités de contrôle des systèmes de gestion de la sécurité ferroviaire sur certaines voies ferrées locales supportant du transport de marchandises.

    Dans le cadre du profil recherché, le candidat devra pouvoir justifier des compétences sur les points suivants :

    • Maitrise de la réglementation française relative à la sécurité des circulations ferroviaires et des transports publics guidés ;
    • Connaissances et expérience dans la mise en œuvre ou le contrôle de systèmes de gestion de la sécurité des circulations ferroviaires et dans l’utilisation des guides techniques existants associés ;
    • Maitrise du dispositif législatif et réglementaire relatif au transport de marchandises dangereuses par rail (arrêté « TMD », RID) ;
    • Maitrise des référentiels techniques relatifs à l’exploitation et la maintenance de l’infrastructure ;
    • Connaissances des obligations générales auxquelles doivent répondre les organismes d’inspection introduites par le décret n°2017-439 et le titre VII du décret n° 2017-440.

    Les candidats doivent pouvoir apporter la preuve :

    • de leur indépendance vis-à-vis des exploitants impliqués dans la mise en place de système de gestion de la sécurité sur certaines voies ferrées locales supportant du transport de marchandises ;
    • qu’ils ont la possibilité de se tenir informés des évolutions et mises à jour documentaires dans le domaine technique concerné.

    Sur le plan des aptitudes personnelles, ils doivent pouvoir communiquer facilement tant à l’écrit qu’à l’oral, avoir une aptitude au travail en équipe et être capable de questionner, d’analyser et de rédiger un rapport circonstancié. Une expérience de l’audit sera un atout complémentaire apprécié.

    Philippe CASSAN
    Contact : e-mail
    Tél. : 01.44.68.87.35

    Chronotachygraphes numériques

    Formés au référentiel d’accréditation et qualifiés par la Section Inspection du Cofrac, les évaluateurs techniques interviendront sous la responsabilité d’évaluateurs qualiticiens responsables d’évaluation afin d’évaluer les compétences techniques des organismes d’inspection accrédités ou candidats à l’accréditation réalisant les inspections périodiques des chronotachygraphes numériques.

    Dans le cadre du profil recherché, le candidat devra pouvoir justifier et démontrer que ses compétences et expériences permettent de satisfaire aux points suivants :

    • Connaissances relatives à la technologie et caractéristiques techniques des chronotachygraphes numériques et aux modalités de mise en œuvre de ces matériels ;
    • Connaissances techniques approfondies des équipements de contrôles et d’essais, et des méthodes d’inspection des chronotachygraphes numériques ;
    • Connaissance des données disponibles sur les tickets édités à l’issue de l’inspection et capacité à les analyser pour vérifier la conformité des opérations réalisées ;
    • Connaissances techniques en métrologie ;
    • Connaissances et expérience du cadre réglementaire et juridique relatif à l’inspection des chronotachygraphes numériques ;
    • Expérience d’au moins 2 ans dans la réalisation des inspections périodiques des chronotachygraphes numériques.

    Les candidats doivent également pouvoir apporter la preuve qu’ils ont la possibilité de se tenir informés des évolutions techniques (réglementaires, normatives…) dans le domaine technique et réglementaire concerné.

    Sur le plan des aptitudes personnelles, les candidats doivent faire preuve de rigueur, d’ouverture d’esprit et d’aptitude au travail en équipe. Ils doivent pouvoir communiquer facilement tant à l’écrit (rédaction d’un rapport circonstancié) qu’à l’oral (capacité de questionnement, de reformulation et d’analyse). Une expérience de l’audit sera un atout complémentaire apprécié.

    Benjamin NAULOT-LEVY
    Contact : e-mail
    Tél. : 01.44.68.42.87

    Sécurité des conteneurs

    Formés et qualifiés par la section inspection, les évaluateurs techniques interviendront sous la responsabilité d’évaluateurs qualiticiens responsables d’évaluations afin d’évaluer les compétences techniques des organismes d’inspection habilités candidats à l’accréditation pour les activités d’evaluation de la conformité et de contrôles périodiques relatives à la sécurité des conteneurs.

    Dans le cadre du profil recherché, le candidat devra pouvoir justifier des compétences sur les points suivants :

    • Compétences en sciences des matériaux (métallurgie, assemblages permanents, résistance des matériaux, méthodes de calcul et modes de dégradation) ;
    • Connaissances des normes et spécifications techniques de construction des conteneurs ;
    • Connaissances techniques approfondies et expériences dans l’application de la convention internationale pour la sécurité des conteneurs (C.S.C) ;
    • Connaissances des critères d’habilitation et obligations générales auxquels doivent répondre les organismes habilités introduits par le règlement annexé à l’arrêté du 23 novembre 1987 modifié relatif à la sécurité des navires – Division 140 ;
    • Expérience dans le domaine de l’inspection des conteneurs.

    Les candidats doivent pouvoir apporter la preuve :

    • De leur indépendance vis-à-vis de sociétés impliquées dans la vente ou l’exploitation de conteneurs ;
    • qu’ils ont la possibilité de se tenir informés des évolutions techniques (réglementaires, normatives…) dans le domaine technique et réglementaire concerné.

    Sur le plan des aptitudes personnelles, ils doivent pouvoir communiquer facilement tant à l’écrit qu’à l’oral, avoir une aptitude au travail en équipe et être capable de questionner, d’analyser et de rédiger un rapport circonstancié. Une expérience de l’audit et la maitrise de la langue anglaise seront des atouts complémentaires appréciés.

    Les dossiers de candidature (disponibles auprès du Cofrac au lien suivant :
    GEN-EVAL-FORM-01 sont à retourner dûment complétés à la section Inspection, par voie électronique ET postale.

    Les candidats susceptibles d’être intéressés peuvent, au besoin, contacter Philippe CASSAN, Responsable Développement de la Section Inspection pour de plus amples informations.

    Philippe CASSAN
    Contact : e-mail
    Tél. : 01.44.68.87.35

    Recherche d’amiante dans les navires

    Formés et qualifiés par la section inspection, les évaluateurs techniques interviendront sous la responsabilité d’évaluateurs qualiticiens responsables d’évaluations afin d’évaluer les compétences techniques des organismes d’inspection candidats à l’accréditation pour les activités de repérage et d’évaluation de l’état de conservation des matériaux et produits contenant de l’amiante à bord des navires.

    Dans le cadre du profil recherché, le candidat devra pouvoir justifier des compétences sur les points suivants :

    • Connaissances du matériau amiante, de ses propriétés physico-chimiques et de son comportement vis-à-vis des agressions d’origine anthropique et naturelle et des risques sanitaires liés à une exposition aux fibres d’amiante ;
    • Connaissances et expériences dans l’application de la réglementation relative à la prévention des risques liés à l’amiante ;
    • Connaissance de la structure des navires et des équipements marins, et des différents matériaux susceptibles de contenir de l’amiante ;
    • Connaissances et expériences dans la mise en œuvre des méthodes relatives au repérage de l’amiante et à l’évaluation de l’état de conservation des matériaux et produits contenant de l’amiante ;
    • Connaissances des méthodes de prélèvement, de conditionnement des échantillons des matériaux aux fins d’analyse pour la recherche d’amiante et des mesures de précaution et de sécurité y afférentes.

    Les candidats doivent pouvoir apporter la preuve :

    • de leur indépendance vis-à-vis des armateurs de navires et de sociétés impliquées dans des travaux de confinement ou de désamiantage ;
    • qu’ils ont la possibilité de se tenir informés des évolutions techniques (réglementaires, normatives…) dans le domaine technique et réglementaire concerné.

    Sur le plan des aptitudes personnelles, ils doivent pouvoir communiquer facilement tant à l’écrit qu’à l’oral, avoir une aptitude au travail en équipe et être capable de questionner, d’analyser et de rédiger un rapport circonstancié. Une expérience de l’audit sera un atout complémentaire apprécié.

    Les dossiers de candidature (disponibles auprès du Cofrac au lien suivant :
    GEN-EVAL-FORM-01 sont à retourner dûment complétés à la section Inspection, par voie électronique ET postale.

    Les candidats susceptibles d’être intéressés peuvent, au besoin, contacter Philippe CASSAN, Responsable Développement de la Section Inspection pour de plus amples informations.

    Philippe CASSAN
    Contact : e-mail
    Tél. : 01.44.68.87.35

    Cinémomètres de contrôle routier

    Formés au référentiel d’accréditation et qualifiés par la Section Inspection du Cofrac, les évaluateurs techniques interviendront sous la responsabilité d’évaluateurs qualiticiens responsables d’évaluation afin d’évaluer les compétences techniques des organismes d’inspection accrédités ou candidats à l’accréditation réalisant les vérifications primitives, périodiques et d’installations des cinémomètres de contrôle routiers.

    Dans le cadre du profil recherché, le candidat devra pouvoir justifier et démontrer que ses compétences et expériences permettent de satisfaire aux points suivants :

    • Connaissances relatives à la technologie et aux caractéristiques techniques des cinémomètres de contrôle routiers (fixe, mobile et vitesse moyenne) et à leurs modalités de mise en œuvre;
    • Connaissances techniques approfondies, des moyens d’essais et des méthodes de vérification (primitive, périodique et d’installation) des cinémomètres de contrôle routiers ;
    • Connaissances et expérience dans l’application du cadre réglementaire et juridique relatif à la vérification des cinémomètres de contrôle routiers.

    Les candidats doivent également pouvoir apporter la preuve :

    • qu’ils sont indépendants des organismes de vérification désignés, des fabricants et des importateurs d’équipements ;
    • qu’ils ont la possibilité de se tenir informés des évolutions techniques (réglementaires etnormatives) dans le domaine concerné.

    Sur le plan des aptitudes personnelles, les candidats doivent faire preuve de rigueur, d’ouverture d’esprit et d’aptitude au travail en équipe. Ils doivent pouvoir communiquer facilement tant à l’écrit (rédaction d’un rapport circonstancié) qu’à l’oral (capacité de questionnement, de reformulation et d’analyse). Une expérience de l’audit serait un atout apprécié.

    Les candidats susceptibles d’être intéressés peuvent, au besoin, contacter Elsa GOARRIN, Responsable d’Accréditation en charge du domaine METROLOGIE LEGALE | Transport-Sécurité | Cinémomètres de contrôle pour de plus amples informations.

    Elsa GOARRIN
    Contact : e-mail
    Tél. : 01.44.68.82.51

    Homologation des tracteurs agricoles

    Formés et qualifiés par la Section Inspection du Cofrac, les évaluateurs techniques interviendront sous la responsabilité d’évaluateurs qualiticiens responsables d’évaluations afin d’évaluer les compétences techniques des organismes d’inspection accrédités ou candidats à l’accréditation pour les prestations d’évaluation de la conformité relatives à l’homologation nationale à titre individuel des tracteurs agricoles ou forestiers.

    Dans le cadre du profil recherché, le candidat devra pouvoir justifier et démontrer que ses compétences et expériences permettent de satisfaire aux points suivants :

    • Connaissances relatives à la technologie et aux caractéristiques techniques des agroéquipements, dont tracteurs agricoles ou forestiers, en particulier en matière de sécurité ;
    • Connaissances approfondie et expérience de la réglementation applicable aux prestations d’évaluation de la conformité et notamment aux examens et essais réalisés pour l’homologation nationale à titre individuel de tracteurs agricoles ou forestiers.

    En outre, une expérience de l’audit serait un atout supplémentaire apprécié.

    Les candidats doivent également pouvoir apporter la preuve qu’ils ont la possibilité de se tenir informés des évolutions techniques (réglementaires, normatives…) dans le domaine.

    Sur le plan des aptitudes personnelles, les candidats doivent faire preuve de rigueur, d’ouverture d’esprit et d’aptitude au travail en équipe. Ils doivent pouvoir communiquer facilement tant à l’écrit (rédaction d’un rapport circonstancié) qu’à l’oral (capacité de questionnement, de reformulation et d’analyse).

    Les candidats susceptibles d’être intéressés peuvent, au besoin, contacter Damien PORTIER, Responsable d’Accréditation en charge du domaine ELECTROMECANIQUE pour de plus amples informations.

    Damien PORTIER
    Contact : e-mail
    Tél. : 01.44.68.16.69

    Santé animale

    Formés et qualifiés par la section inspection sur la norme NF EN ISO/CEI 17020, le référentiel d’accréditation (document COFRAC INS REF 02) et les procédures d’évaluation, les évaluateurs techniques interviendront sous la responsabilité d’évaluateurs qualiticiens responsables d’évaluations afin d’évaluer les compétences techniques des organismes d’inspection accrédités ou candidats à l’accréditation pour les activités d’inspection relatives à la Santé des animaux (contrôles dans le cadre de la qualification sanitaire des troupeaux).

    • Expérience significative (4 ans minimum) à un poste à dominante technique dans le secteur de la santé animale ;
    • Connaissances techniques approfondies de la prévention, de la surveillance et de la lutte contre les maladies animales ;
    • Connaissances et expériences dans l’application de la règlementation européenne et nationale relative à la prévention, la surveillance et la lutte contre les maladies animales ;
    • Connaissances dans les systèmes d'information et bases de données sanitaires
    • Connaissances et expérience dans l’application des exigences du cahier des charges sur les prophylaxies bovines (ici) émis par la DGAL.
    • Une expérience d'auditeur serait un plus appréciable.

    Les candidats doivent pouvoir apporter la preuve :

    • de leur indépendance vis-à-vis des organismes d’inspection impliqués dans les inspections relatives à la santé animale et de la Direction Générale de l’Alimentation du Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt ;
    • de leur capacité à se tenir informés des évolutions techniques (réglementaires, normatives…) dans le domaine technique et réglementaire concerné.

    Sur le plan des aptitudes personnelles, ils doivent pouvoir communiquer facilement tant à l’écrit qu’à l’oral, avoir une aptitude au travail en équipe et être capable de questionner, d’analyser et de rédiger un rapport circonstancié.

    Diane Jarry
    Contact : e-mail
    Tél. : 01.44.68.87.46

    Santé végétale

    Formés et qualifiés par la section inspection, les évaluateurs techniques interviendront sous la responsabilité d’évaluateurs qualiticiens responsables d’évaluations afin d’évaluer les compétences techniques des organismes d’inspection accrédités ou candidats à l’accréditation pour les activités d’inspection relatives à :

    • la Santé des Végétaux (délivrance du passeport phytosanitaire, de certificat à l’exportation, surveillance des organismes nuisibles règlementés et émergents) ;
    • la certification des matériels de reproduction des végétaux (certification variétale et vérification d’absence de maladie de dégénérescence) ;

    Les profils des évaluateurs recherchés sont les suivants :
    Dispositions communes pour les deux profils :

    • Expérience significative (4 ans minimum) à un poste à dominante technique dans le secteur de la production primaire végétale ;
    • Connaissances générales des végétaux et connaissances techniques approfondie de certains produits végétaux classés selon les groupes d’espèces suivants : matériels fruitiers, bois et plants de vigne, semences d’espèces potagères et agricoles, plants d’espèce potagères, plants de pomme de terre ;
    • Connaissances générales sur les organismes nuisibles et connaissances des maladies spécifiques relatives à une catégorie de produits végétaux classés selon les groupes d’espèces suivants : matériels fruitiers, bois et plants de vigne, semences d’espèces potagères et agricoles, plants d’espèce potagères, plants de pomme de terre.

    Dispositions complémentaires spécifiques :
    Santé des végétaux :

    • Connaissances et expériences dans l’application de la règlementation européenne relative aux mesures de protection contre l’introduction d’organismes nuisibles et contre leur propagation ;
    • Connaissances des textes réglementaires relatifs aux exigences sanitaires relatives aux végétaux et produits végétaux et aux organismes nuisibles aux végétaux et produits végétaux soumis à des mesures de luttes obligatoires ;
    • Connaissances et accès aux ordres de service et ordres de méthodes émis par la DGAL et disponibles sur https://info.agriculture.gouv.fr/gedei/site/bo-agri ;
    • Connaissances et expériences dans l’application des normes internationales relatives aux problématiques concernant les mesures phytosanitaires.

    Certification des matériels de reproduction :

    • Connaissances et expériences dans l’application de la règlementation européenne relative à la commercialisation des matériels de reproduction des végétaux ;
    • Connaissances des textes réglementaires relatifs à la certification des matériels de reproduction des végétaux selon les groupes d’espèces suivants : matériels fruitiers, bois et plants de vigne, semences d’espèces potagères et agricoles, plants d’espèce potagères, plants de pomme de terre.
    • Connaissances et expériences dans l’application des règlements techniques de contrôles à la production et à la certification des végétaux selon les groupes d’espèces cités ci-dessus.

    Les candidatures couvrant les différents domaines d’expertise seront appréciées en priorité.
    Les candidats doivent pouvoir apporter la preuve :

    • de leur indépendance vis-à-vis de la Direction Générale de l’Alimentation du Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt ;
    • qu’ils ont la possibilité de se tenir informés des évolutions techniques (réglementaires, normatives…) dans le domaine technique et réglementaire concerné.

    Les candidats susceptibles d’être intéressés peuvent, au besoin, contacter Diane JARRY, Responsable d’Accréditation en charge du domaine Agroalimentaire pour de plus amples informations.

    Diane Jarry
    Contact : e-mail
    Tél. : 01.44.68.87.46

    Installations électriques

    Formés et qualifiés par la Section Inspection du Cofrac, les évaluateurs techniques interviendront sous la responsabilité d’évaluateurs qualiticiens responsables d’évaluations afin d’évaluer les compétences techniques des organismes d’inspection accrédités ou candidats à l’accréditation pour les activités de vérification réglementaires des installations électriques des lieux de travail et au titre de la protection contre les risques d’incendie et de panique dans les Etablissement Recevant du Public (ERP) et les Immeubles de Grande Hauteur (IGH).
    Dans le cadre du profil recherché, le candidat devra pouvoir justifier et démontrer que ses compétences et expériences permettent de satisfaire aux points suivants :

    • Compétences techniques et Expérience :
      • Connaissances techniques approfondies, des normes d’installation relatives à la conception et à la réalisation des installations électriques (NF C15-100, NF C13-200, …) ;
      • Connaissances relatives à la technologie et caractéristiques techniques des matériels électriques utilisés dans les installations et aux modalités de mise en œuvre de ces matériels ;
      • Connaissances et expérience dans l’application du cadre réglementaire et juridique relatif à la conception, la réalisation et l’exploitation des installations électriques dans les lieux de travail, et du point de vue de la sécurité incendie dans les ERP et les IGH ;
      • Expérience d’au moins 4 ans dans la réalisation des vérifications (dont vérifications initiales et en phase conception/construction), mesures et essais à réaliser sur les installations électriques ;
      • Expérience significative dans des fonctions d’encadrement ou de soutien technique (responsable ou référent technique, superviseur, tuteur,…) au sein d’un organisme accrédité pour les vérifications des installations électriques ;
      • Connaissances approfondies et expérience des modalités de rapportage relatives aux vérifications réglementaires ;
      • Connaissances des règles relatives à la sécurité de la personne procédant aux vérifications et des personnes tierces.
    • Aptitudes personnelles :
      • Capacité à communiquer facilement :
        à l’écrit, notamment pour rédiger un rapport circonstancié clair et précis ;
        à l’oral, notamment pour argumenter et exprimer des conclusions.
      • Capacité de questionnement, de reformulation, d’analyse rigoureuse ;
      • Aptitude au travail en équipe ;

    En outre, une expérience de l’audit serait un atout supplémentaire apprécié.
    Les candidats doivent également pouvoir apporter la preuve qu’ils ont la possibilité de se tenir informés des évolutions techniques (réglementaires, normatives…) dans le domaine technique et réglementaire concerné.

    Les candidats susceptibles d’être intéressés peuvent, au besoin, contacter Loïc LE SAUX, Responsable d’Accréditation en charge du domaine Electricité pour de plus amples informations.

    Loïc LE SAUX
    Contact : e-mail
    Tél. : 01.44.68.16.65

    Cabines UV

    Formés et qualifiés par la section inspection, les évaluateurs techniques interviendront sous la responsabilité d’évaluateurs qualiticiens responsables d’évaluations afin d’évaluer les compétences techniques de l’organisme d’inspection candidat à l’accréditation pour les activités de contrôle technique initial et contrôle périodique des installations de bronzage par rayonnement UV artificiels mettant en œuvre des appareils de type UV1 et UV3 en application des dispositions du décret n°97-617 modifié relatif à la vente et à la mise à disposition du public de certains appareils de bronzage utilisant des rayonnements ultraviolets.
    Dans le cadre du profil recherché, le candidat devra pouvoir justifier de compétences sur les points suivant :

    • connaissances de la réglementation française et des exigences techniques relatives aux appareils de bronzage utilisant des rayonnements ultraviolets de type UV1 et UV3;
    • connaissance techniques des méthodes de mesure et de leur mise en œuvre, et aptitudes à analyser les mesures de la classe des émetteurs (mesures d’éclairement effectif UVA et UVB);
    • connaissances techniques relatives aux installations utilisant notamment des rayonnements ultraviolets, en particulier en matière de sécurité électrique, de fixation des équipements et des systèmes de ventilation;

    Les candidats doivent par ailleurs pouvoir apporter la preuve de leur indépendance vis-à-vis des fabricants d’équipements, des exploitants d’appareils de bronzage utilisant des rayonnements ultraviolets de type UV1 et UV3.
    Les candidats susceptibles d’être intéressés peuvent, au besoin, contacter Philippe Cassan, Responsable Développement/Support Opérationnel de la Section Inspection pour de plus amples informations.

    Philippe Cassan
    Contact : e-mail
    Tél. : 01.44.68.87.35

    Nucléaire

    Formés et qualifiés par la section inspection, les évaluateurs techniques interviendront sous la responsabilité d’évaluateurs qualiticiens responsables d’évaluations afin d’évaluer les compétences techniques des organismes d’inspection candidats à l’accréditation pour les activités précitées.
    Les profils des évaluateurs recherchés sont les suivants :

    • Dispositions communes pour tous les profils :
      • connaissances de la réglementation relative à la qualité de la conception, de la construction et de l’exploitation des installations nucléaires de base ;
      • connaissances générales des Règles de Conception et de Construction applicables au domaine nucléaire (RCC-M, RCC-E, RCC-G) ;
      • connaissances générales de la technologie et des équipements mis en œuvre dans les installations nucléaires de base ;
      • maitrise de la lecture de la langue anglaise requise, notamment pour comprendre les cahiers des charges et spécifications techniques.
    • Dispositions particulières :
      • Expertise en Assemblages permanents, Contrôles non destructifs et Traitements thermiques :
        • compétences relatives en sciences des matériaux, (métallurgie, procédés de fabrication, assemblages permanents, traitements thermiques), méthodes de contrôle non destructifs et leurs domaines d’application ;
        • connaissances et expériences de la réglementation, des codes de construction et normes relatives aux équipements sous pression nucléaire dont le RCC-M et le RCC-MR.
      • Expertise en Electrotechnique :
        • compétences relatives aux matériels électriques (technologie, conception, fabrication et contrôle) ;
        • connaissances et expériences de la réglementation, des normes relatives aux matériels électriques et des Règles de Conception et de Construction des matériels électriques des centrales nucléaires (RCC-E).
      • Expertise en Génie-Civil :
        • compétences relatives à la construction des ouvrages de génie-civil (technologie, conception, évaluation de risques sismiques, fabrication et contrôle) ;
        • connaissances et expériences de la réglementation, des normes relatives aux ouvrages de génie civil et des Règles de Conception et de Construction du Génie Civil des Ilots nucléaires REP (RCC-G).

    Les candidats doivent par ailleurs pouvoir apporter la preuve qu’ils ont la possibilité de se tenir informés des évolutions techniques (réglementaires, normatives…) dans le domaine technique concerné.
    Les candidats susceptibles d’être intéressés peuvent, au besoin, contacter Philippe CASSAN, responsable Développement/Support Opérationnel de la Section Inspection ou Damien PORTIER, responsable d’Accréditation en charge du domaine électromécanique, pour de plus amples informations.

    Philippe Cassan
    Contact : e-mail
    Tél. : 01.44.68.87.35

    Damien Portier
    Contact : e-mail
    Tél. : 01.44.68.16.69

    Contrôle technique des véhicules lourds

    Formés au référentiel d'accréditation et qualifiés par la section Inspection du Cofrac, les évaluateurs techniques interviendront sous la responsabilité d’évaluateurs qualiticiens responsables d’évaluations afin d’évaluer les compétences techniques des organismes d'inspection accrédités ou candidats à l’accréditation pour les activités de contrôle technique des véhicules lourds en application de l’arrêté du 27 juillet 2004 modifié relatif au contrôle technique des véhicules lourds.

    Dans le cadre du profil recherché, le candidat devra pouvoir justifier et démontrer que ses compétences et expériences permettent de satisfaire aux points suivants :

    • Expérience significative (4 ans minimum) et récente à un poste à dominante technique dans le secteur du contrôle technique des véhicules lourds ;
    • Expérience significative dans des fonctions d’encadrement ou de soutien technique (responsable ou référent technique, tuteur/formateur, chargé d’opérations de surveillance de la compétence des contrôleurs,…) au sein d’un organisme d’inspection accrédité pour le contrôle technique des véhicules lourds, d’un organisme de formations ou d’audit réglementaire (SR/V/021-1) ;
    • Connaissances approfondies relatives à la technologie et aux caractéristiques techniques des véhicules lourds soumis au contrôle technique ;
    • Connaissances et expérience de la réglementation technique relative au contrôle des véhicules lourds ;
    • Connaissances et expérience approfondie des méthodologies de contrôle, des équipements techniques et des logiciels nécessaires à la réalisation des contrôles techniques de véhicules lourds.

    Les candidats doivent également pouvoir apporter la preuve qu’ils ont la possibilité de se tenir informés des évolutions techniques (réglementaires, normatives…) dans le domaine technique et réglementaire concerné.

    Sur le plan des aptitudes personnelles, les candidats doivent faire preuve de rigueur, d’ouverture d’esprit et d’aptitude au travail en équipe. Ils doivent pouvoir communiquer facilement tant à l’écrit (rédaction d’un rapport circonstancié) qu’à l’oral (capacité de questionnement, de reformulation et d’analyse). Une expérience de l’audit sera un atout apprécié.

    Les candidats susceptibles d’être intéressés peuvent, au besoin, contacter Sandrine BERTRAND, Responsable d’Accréditation en charge du contrôle technique des véhicules lourds, pour de plus amples informations.

    Sandrine BERTRAND
    Contact : e-mail
    Tél. : 01.44.68.87.37