Cofrac, le portail de l'accréditation
Rechercher un organisme accrédité
Rechercher un document
FAQ

Déclaration de politique du Cofrac du Directeur Général

Déclaration de politique du Cofrac du Directeur Général

« La raison d’être du Cofrac est de favoriser l’instauration de la confiance que les diverses parties intéressées (entreprises, consommateurs, Pouvoirs Publics, …) souhaitent voir se développer en ce qui concerne la qualité des prestations offertes par les organismes d’évaluation de la conformité accrédités. Pour atteindre cet objectif, le Cofrac se doit d’être exemplaire dans son niveau d’exigence et dans la qualité du service rendu à l’ensemble des bénéficiaires de l’accréditation.

Je m’engage à fournir et mettre en œuvre les moyens nécessaires pour que le système d’accréditation français soit en conformité avec le référentiel international pertinent, à savoir la norme NF EN ISO/CEI 17011 et les documents applicables dans le cadre des accords multilatéraux établis par EA, ILAC et IAF. Il s’agit de faciliter la reconnaissance mutuelle des accréditations et l’acceptation la plus large possible des documents émis par les organismes accrédités.

J’attache la plus grande importance à ce que les politiques et les procédures qui composent le système de management du Cofrac soient non discriminatoires, qu’elles préservent l’impartialité et garantissent la confidentialité à tous les niveaux.

Je veille à la compétence et à l’objectivité des personnes qui interviennent.

Je m’engage à donner les moyens nécessaires pour que le Cofrac assure une veille pertinente sur toutes les questions concernant directement l’accréditation.

La satisfaction des attentes des parties intéressées est au cœur de mes préoccupations. Ainsi je veille au maintien d’une écoute suffisante pour assurer une bonne identification des besoins et je m’assure que les développements de nouvelles activités disposent des ressources nécessaires.

La loi de modernisation de l’économie d’août 2008 et son décret d’application du 19 décembre 2008 ont confirmé le monopole de l’accréditation en France au Cofrac. Ce monopole nous oblige tant en termes de sens et de qualité du service public rendu, qu’en termes d’efficacité et d’impartialité. Je m’attache à ce que ces missions soient bien comprises du personnel, afin que l’accréditation française continue à répondre aux attentes des Pouvoirs Publics.

Je m’engage à ce que l’organisation et le mode de fonctionnement du Cofrac permettent de fournir une prestation dont la qualité répond aux attentes des parties intéressées, en toute transparence et en contrôlant les coûts et les délais. J’engage ma responsabilité sur l’ensemble des décisions d’accréditation.

Le système de management mis en place au sein du Cofrac reprend ces engagements. La compréhension de ces engagements par chacun, au sein de la structure permanente et l’implication de tous dans une démarche d’amélioration de notre système sont indispensables à la performance du Cofrac. Je m’assure en m’appuyant sur les directeurs et directrices des sections et services que la politique générale du Cofrac est comprise, mise en œuvre et entretenue à tous les niveaux de l’organisation.

Chaque année, en cohérence avec les orientations stratégiques du Cofrac et au regard des ressources mobilisables, je définis des objectifs reprenant les axes sur lesquels je souhaite une action particulière en vue de l’amélioration des performances du Cofrac, aussi bien concernant le fonctionnement interne que le service rendu aux parties intéressées. Ces objectifs sont traduits en plans d’action et font l’objet d’un suivi régulier. Ils sont explicités par les directeurs et directrices des sections et services à l’ensemble des équipes, notamment lors des entretiens annuels, afin d’assurer leur compréhension et l’adhésion de tous, gage du succès de notre démarche et de performance pour le Cofrac.

Bernard DOROSZCZUK, novembre 2013 »
Extrait du Manuel Qualité du Cofrac